Finance & Gestion

Prêt d'actions : reversement de dividendes interdit !

Dès lors qu'un prêt de consommation portant sur des actions prévoit le reversement des dividendes au prêteur, pendant la durée du prêt, ce prêt n'opère pas un réel transfert de la propriété des actions à l'emprunteur.

Remise en cause de la nomination au poste d'administrateur

En l'occurrence, les statuts d'une SA imposaient à tout administrateur d'être propriétaire d'au moins une action pendant la durée de ses fonctions. L'intéressé bénéficiait d'un prêt de consommation de la part d'un actionnaire. Il était précisé que l'emprunteur devrait en cas de distribution de dividendes en restituer le montant au prêteur.





La Cour d'appel de Versailles, dans une décision du 25 février 2010, a estimé que cette convention ne répondait pas aux caractéristiques d'un prêt de consommation dans la mesure où la propriété d'un bien mobilier doit donner droit sur tout ce qu'elle produit.



En conséquence, il n'y avait pas eu transfert de la chose prêtée au profit de l'emprunteur, lequel ne satisfaisait donc pas à l'obligation statutaire d'être titulaire d'une action.



Le délai de régularisation de sa situation étant expiré, cet administrateur devait être déclaré démissionnaire d'office.



A lire également : la liberté d'association face à la liberté contractuelle



Une question ? Les experts SVP vous répondent !

Cette lettre est réalisée par : Yolande Terdjman, Sydney Azoulay, Jean Pierre Goncalves


ARTICLE LE PLUS RÉCENT

Baromètre des petites villes de demain : les jeunes affichent leur optimisme 

Secteur Public / Alerte acteurs publics
03/02/2023
L'Association des petites villes de France, l'Agence nationale de la cohésion des territoires et la Banque des Territoires a publié le 2ème baromètre des petites villes de demain, sondage réalisé par Ipsos.
LIRE LA SUITE TOUS LES ARTICLES

LIVRE BLANC DE LA SEMAINE

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC
TOUS NOS LIVRES BLANCS
Veuillez patienter s'il vous plait